Samantha Robinson : transformer un défi en mouvement d’espoir

Fondation

9 juin 2021 | Témoignages

Samantha Robinson est une jeune femme engagée et débordante de vie. Étudiante au doctorat en génétique humaine à l’université McGill, elle a réalisé, en septembre dernier, que tout peut basculer en un instant.

Une première intervention à 13 mois

Samantha est née avec une malformation cardiaque : une sténose aortique congénitale. Cette malformation du cœur se traduit par le rétrécissement de la valve qui s’ouvre pour faire passer le sang du ventricule gauche à l’aorte, puis vers le reste du corps.

À seulement 13 mois, elle subit sa toute première intervention. Appelée cathétérisme cardiaque avec valvuloplastie par ballonnet, cette procédure très technique consiste à dilater la valve sténosée avec un ballonnet placé à l’extrémité d’un cathéter. À l’époque, c’est l’une des plus jeunes patientes à subir cette opération à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Après avoir vécu ces premiers mois de vie parsemés d’angoisse et d’appréhension en vue de cette procédure, ses parents sont bien heureux de constater que le cathétérisme est un succès. Ils entrevoient un avenir porteur d’espoir et d’optimisme pour le poupon qui fait déjà preuve d’une grande résilience.

Un nouveau problème de santé

En septembre dernier, alors âgée de 26 ans et après de nombreuses années à vivre sans problème de santé marquant, Samantha commence à éprouver des symptômes inquiétants. Une fatigue extrême, au point où elle ne peut plus s’adonner à ses activités régulières, la pousse à consulter son cardiologue. Après une série d’examens médicaux, il lui annonce que sa valve aortique est à nouveau défaillante et qu’il faut l’opérer.

De retour sur la table d’opération

Le plan de match qui lui est d’abord présenté est celui de lui installer une valve aortique mécanique. Cette situation est loin d’être idéale pour la jeune femme, car elle implique la prise de médicaments anticoagulants pour le restant de ses jours et de nombreuses restrictions quant à son mode de vie.

C’est pour cette raison que son cardiologue lui propose de demander une expertise plus poussée à l’Institut de Cardiologie de Montréal à propos de la procédure de Ross. Elle y rencontre le Dr Philippe Demers qui lui suggère d’aller de l’avant avec la procédure de Ross, une opération qui consiste à remplacer la valve aortique défaillante par la valve pulmonaire du patient. Cette opération lui permettrait de jouir d’une meilleure qualité de vie, contrairement à ce que lui offrirait une valve aortique mécanique.

Cette option convient davantage à la jeune patiente et elle se sent prête à subir cette intervention qui lui promet un avenir meilleur.

L’urgence de trouver un nouveau cœur

Malheureusement, des complications surviennent lors de la procédure, et Samantha a dû être placée en maintien de vie artificiel. Il fallait alors de toute urgence lui trouver un nouveau cœur. Elle a donc été placée en priorité sur la liste d’attente pour une greffe cardiaque. Après deux semaines dans l’attente, la bonne nouvelle est enfin arrivée : on lui avait trouvé un nouveau cœur.

Samantha n’était toutefois pas dans un état optimal pour la greffe puisqu’elle souffrait d’une pneumonie. Un dilemme s’imposait alors pour l’équipe soignante. Comme la pneumonie répondait bien au traitement avec antibiotiques, l’équipe de transplantation et la chirurgienne Dre Nancy Poirier décident de laisser Samantha dans le haut de la liste de priorités et de procéder à la greffe lorsqu’un donneur compatible serait disponible.

Une rémission sous une bonne étoile

L’opération est un succès, mais le rétablissement pour ce type d’opération peut s’avérer long et souffrant. Toutefois, après seulement deux semaines, Samantha marche déjà : un exploit selon ses médecins. Tout au long de sa remise sur pied, la jeune patiente étonne le personnel soignant par sa force, son optimisme et son évolution rapide.

Tranquillement, la vie reprend son sens. Plus que jamais, elle se sent au meilleur de sa forme, prête à affronter toutes les tempêtes qui traverseront de sa vie. Elle sait maintenant qu’elle peut tout accomplir, tout conquérir.

Une expérience marquante et rassurante à l’Institut

Si le personnel de l’Institut a été marqué par la persévérance de la jeune femme, celle-ci a été touchée par la qualité des soins qu’elle a reçue et l’humanité du personnel. Que ce soit l’équipe de préposés, les cardiologues en passant par les infirmières, tout le monde était impliqué auprès d‘elle comme s’il s’agissait de leur propre fille. Du début à la fin, ses parents et elle ont eu le sentiment que les équipes travaillaient contre vents et marées pour lui permettre d’avoir un nouveau cœur, et une nouvelle vie. D’ailleurs, des membres du personnel appelaient tous les jours pour surveiller l’évolution de sa condition.

Une collecte de fonds pour dire merci

Aujourd’hui, pleine de vie et d’espoir, Samantha désire redonner à la communauté qui lui a sauvé la vie, et apporter un message d’espoir à tous les patients qui traverseront à leur tour des situations et des rétablissements éprouvants. Avec ses parents, elle a lancé une campagne de financement pour la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal. Appelée le projet Samantha Robinson, cette collecte de fonds vise à amasser des dons pour que l’Institut poursuive sa mission et ultimement permettre à un plus grand nombre de patients d’avoir, comme Samantha, une nouvelle chance pour une vie en santé!

soutenez le projet de Samantha

 

Vous aimez ce que vous lisez?

Découvrez plus de témoignages inspirants, de conseils sur la santé du cœur et de projets porteurs d’espoir en vous inscrivant à notre infolettre.

Je veux recevoir l’infolettre de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.

Please leave this field empty

Manuvie triple votre don*!

Donnez pour la recherche. Chaque don sera TRIPLÉ par Manuvie*.

je donne

 

*Jusqu’au 31 décembre 2021, jusqu’à concurrence de 100 000$