La réalité dépasse le rêve

Fondation, en collaboration avec Caroline Dupré, infirmière à la clinique de transplantation de l’Institut

Accueil > Blogue > La réalité dépasse le rêve

Cet article est tiré du magazine de la Fondation

Déjà, enfant, Caroline Dupré se voyait infirmière. « Ce qui est important pour moi, c’est prendre soin des gens. Toute jeune, je trimballais une petite trousse de docteur et je mettais des pansements sur mes poupées. Disons que j’ai compris rapidement que je voulais travailler dans un hôpital. »

En grandissant, son ambition l’a amenée à se tourner vers l’Institut de Cardiologie de Montréal ; un rêve qui a pris forme lors de son embauche comme préposée aux bénéficiaires en 1988.

Une passion et un soutien toujours plus forts

Caroline Dupré décrit ses 33 années de service à l’Institut de Cardiologie de Montréal comme l’histoire d’une passion qui ne cesse de grandir. De fil en aiguille, elle a évolué au sein de l’Institut : la préposée aux bénéficiaires est devenue infirmière, d’abord à l’urgence, puis aux soins intensifs chirurgicaux. Elle entreprend aujourd’hui sa 21e année en tant qu’infirmière à la clinique de transplantation de l’Institut.

« L’Institut soutient et reconnaît énormément l’épanouissement professionnel de ses employés », affirme Mme Dupré. Elle cite en exemple qu’à la suite d’une initiative personnelle de formation en assistance ventriculaire à la prestigieuse Cleveland Clinic aux États-Unis, on a tout de suite reconnu l’opportunité de lui permettre de nourrir cet intérêt et de contribuer à l’élaboration d’un nouveau programme clinique à l’Institut dans ce domaine. Ainsi, elle a joué le rôle de préceptrice auprès de nombreuses infirmières de soins intensifs et elle a fait des présentations sur le sujet à des congrès provinciaux et internationaux avec le soutien de l’Institut. « On ressent une responsabilité et une grande fierté de faire rayonner et connaître notre Institut à l’extérieur. »

À son avis, l’une des forces de l’Institut est qu’il demeure à l’écoute des aspirations de son personnel tout en l’encourageant à les poursuivre. « En 33 ans de carrière, je ne me suis jamais vu refuser quoi que ce soit. C’est incroyable d’obtenir un tel appui », souligne Mme Dupré.

Le rôle de la Fondation

Une équipe hautement qualifiée nécessite des ressources et un équipement à la fine pointe de l’innovation. La profession de Mme Dupré ne cesse d’évoluer. Les médicaments, les technologies, les découvertes scientifiques et les projets de recherche sont en constant développement et il est essentiel pour l’Institut de suivre ce rythme.

Ce soutien ne serait pas possible sans l’aide de la Fondation. « Qu’il s’agisse de nouvelles technologies ou d’infrastructures, la Fondation et ses donateurs investissent énormément d’argent pour nous faire bénéficier du contexte le plus favorable possible à l’expression de notre savoir-faire, assure-t-elle. Je le dis au nom de mes collègues : nous sommes tous animés d’une grande reconnaissance envers ces gens qui non seulement nous permettent de mieux exercer notre métier, mais aussi, disons-le, de sauver des vies. »

L’Institut, croit Mme Dupré, favorise la collaboration et réunit un grand nombre de professionnels dont la mission repose sur le bien-être du patient. Cette mission, elle la porte en elle depuis l’enfance. Depuis, les poupées de jadis sont devenues de vrais patients. Et sa trousse est beaucoup plus complète qu’elle n’aurait pu l’imaginer.

faites un don

Vous aimez ce que vous lisez?

Découvrez plus de témoignages inspirants, de conseils sur la santé du cœur et de projets porteurs d’espoir en vous inscrivant à notre infolettre.

Ce champ est requis
Ce champ est requis
Ce champ est requisAdresse courriel invalide

Ce champ est requis
Please leave this field empty