La Dre Magali Pham : changer la vie des patients grâce à la radiologie

Fondation

Accueil > Blogue > La Dre Magali Pham : changer la vie des patients grâce à la radiologie

Radiologiste spécialisée en imagerie thoracique, la Dre Magali Pham intègre la grande famille de l’Institut de Cardiologie de Montréal en 2015. Esprit d’équipe, technologie de pointe, souci de la qualité, tout y est pour que la jeune médecin sociable et dynamique adopte aussitôt son milieu de travail!

De la radiologie à l’Institut de Cardiologie de Montréal : un parcours parsemé de beaux imprévus

À la fois passionnée de sciences et de contacts humains, la jeune femme se destine assez tôt à une carrière en médecine, domaine qui lui permet de puiser dans ces deux aspects de sa personnalité. Qu’en est-il de la radiologie? « Je n’ai jamais voulu devenir radiologue! », s’exclame-t-elle en riant. « Tout mon parcours est fait d’imprévus. »

Un séjour à l’étranger qui change tout

Pendant ses études en médecine, la jeune femme part faire un stage à Göteborg, en Suède, qui change sa vie. « J’ai choisi de m’y consacrer à la radiologie en sachant qu’il y aurait une barrière linguistique et que les images, elles, sont universelles. »

Y découvre-t-elle une nouvelle vocation? Pas du tout! « Tout le long de mon stage, j’ai cru que cette spécialité n’était pas pour moi », se rappelle avec amusement la Dre Pham. « Mais à chaque stage que j’ai fait par la suite, à mon retour au Québec, je me suis surprise à m’ennuyer de la radiologie. » C’est après deux ans qu’elle se rend à l’évidence : l’imagerie a gagné son cœur.

« J’ai compris qu’en radiologie, on a accès à l’image globale du patient. Quand j’ouvre un cliché d’imagerie, je ne sais jamais ce que je vais y trouver. C’est toujours une surprise. Et je peux connaître toute l’histoire du patient sans même l’avoir rencontré. L’image va tout me raconter. Je vois s’il est malade, quelles chirurgies il a subies, ce qu’il a fait dans le passé, et je cherche des réponses. C’est comme jouer au détective. »

Elle termine donc sa formation par une résidence en radiologie à l’Université de Montréal et un an de fellowship à Harvard, au Brigham and Women’s Hospital, en imagerie et intervention thoracique.

Intégrer un jeune service de radiologie

Lorsqu’elle termine ses études, une refonte du service de radiologie de l’Institut de Cardiologie de Montréal est en cours. « Un ami qui y travaillait a communiqué avec moi. Il m’a convaincue de me joindre à l’équipe pour un an. Je suis finalement tombée en amour avec l’endroit, et j’y suis restée! »

Un environnement de travail idéal pour la radiologiste passionnée

L’équipe étant composée de jeunes radiologistes ayant tous étudié ensemble, la Dre Pham s’y sent rapidement comme chez elle. « On est une belle famille, toute l’équipe, que ce soit les radiologistes ou les technologues. On s’entend bien et on est vraiment heureux. Tout le monde travaille en collaboration et partage un grand souci de la qualité. À l’Institut, on n’est pas toujours en train de travailler sous pression. On peut prendre le temps de s’occuper des patients et de nos examens pour avoir une bonne qualité d’image. Je n’irais nulle part ailleurs! »

Dre Magali Pham et son équipe

De gauche à droite : Émilie LeBlanc, Caroline Poirier, Audrey Hétu, Magali Pham, Marc-Antoine Lavigne et Marie-Christine Baril

Faire une réelle différence dans la vie des patients

Bien qu’il s’agisse d’un établissement orienté vers la santé cardiovasculaire, l’Institut de Cardiologie de Montréal prend en charge tous ses patients de manière globale. Chaque jour, la radiologiste voit les retombées concrètes de son travail sur les patients de l’Institut.

« Ça peut paraître cliché, mais tout ce que je fais, je le fais pour le patient. C’est lui qui est au cœur de mon travail. » Si la radiologie est une discipline axée sur le diagnostic, la Dre Pham mentionne aussi le score calcique, examen d’imagerie du cœur qui permet de voir le calcium dans les coronaires et dont le rôle est très important dans la prévention. « C’est un examen très rapide, à faible dose de radiation et sans injection de produit de contraste qui nous permet de donner beaucoup d’information aux cliniciens. Cette information orientera la prise en charge du patient en fonction de ses facteurs de risque. C’est un outil très utile pour la prévention. »

Avoir accès aux équipements les plus performants sur le marché

Travailler à l’Institut de Cardiologie de Montréal, c’est profiter d’installations à la fine pointe de la technologie. « On offre des examens d’imagerie de qualité supérieure. Grâce à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal, on a accès à un appareil ultra performant avec lequel on peut faire des examens incroyables sur les patients. Par exemple, il faut des images de haute qualité pour la planification de l’implantation d’une valve cardiaque percutanée ou la planification pré-opératoire. De plus, on peut produire des images des artères coronaires de façon non effractive, ce qui permet de dépister et d’évaluer la maladie coronarienne athérosclérotique rapidement. »

Avoir un tel outil à portée de main influence aussi positivement la recherche. « Quand des protocoles de recherche sont élaborés, un des critères est toujours d’assurer un certain degré de qualité de l’image. Avoir accès à notre technologie, ça permet donc à plusieurs projets de recherche de voir le jour. »

Le service de radiologie a également acquis une expertise en imagerie post-mortem au cours des dernières années. « Actuellement, il y a deux centres spécialisés dans ce domaine, l’Institut de Cardiologie de Montréal et l’Hôtel-Dieu de Lévis, et nous sommes seulement trois radiologistes au Québec à faire l’interprétation d’images post-mortem. Nous travaillons de concert avec le Bureau du coroner, et il est ravi de notre travail qui facilite énormément ses enquêtes sans recours obligatoire à l’autopsie ouverte conventionnelle. Je pense que ce type d’imagerie va prendre de l’ampleur. L’Institut de Cardiologie de Montréal est vraiment à l’avant-garde de ce côté-là. »

Image 3D d'un coeur

Sténose sévère de l’artère interventriculaire antérieure découverte au scan des coronaires (flèche), qui a été par la suite dilatée en hémodynamie avec installation d’un stent.

Un engagement communautaire inspirant

La Dre Pham conserve un souvenir marquant de la première vague de la COVID-19, au printemps 2020. Chapeautée par Sonia Heppell, une « infirmière incroyable » qui a été récompensée de plusieurs prix, c’est toute une équipe de professionnels de l’Institut de Cardiologie de Montréal qui est allée prêter main-forte pendant quelques semaines au CHSLD Vigi Mont-Royal. « Quand on est arrivés, c’était lourd. Tous les corps de métiers sont venus donner un coup de main : infirmières, médecins, inhalothérapeutes, préposés… Que l’Institut de Cardiologie de Montréal contribue à l’effort collectif, ça m’a rendue très, très fière d’en faire partie. »

Sécurité et expertise : un apport considérable de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal

La Fondation offre également des bourses d’études aux employés pour qu’ils acquièrent de nouvelles compétences relatives à leur travail. C’est ainsi que la radiologiste a pu faire une maîtrise en qualité des soins et sécurité des patients, parallèlement à son travail. « Il y a un tas d’éléments dont les patients n’ont pas conscience, mais dont on doit tenir compte, notamment les radiations, le contraste, les réactions et les protocoles derrière l’imagerie. On travaille tout ça en amont pour assurer une bonne qualité de l’image de manière sécuritaire. Ça fait partie de mes responsabilités de gérer ces protocoles. »

Les bourses de formation offertes par la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal permettent également l’acquisition de l’expertise nécessaire à l’imagerie cardiovasculaire. « Un cœur ne cesse jamais de bouger, et c’est très difficile de prendre des photos de qualité d’un organe toujours en mouvement. Nos technologues sont incroyables; ils sont de réels experts dans la prise de ces images. La Fondation permet aux employés de développer leur savoir-faire et, par le fait même, assure une expertise très pointue au sein de l’Institut de Cardiologie de Montréal. »

Pour contribuer aux innovations et au développement de l’expertise de pointe en médecine cardiovasculaire, donnez à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.

faites un don

Vous aimez ce que vous lisez?

Découvrez plus de témoignages inspirants, de conseils sur la santé du cœur et de projets porteurs d’espoir en vous inscrivant à notre infolettre.

Ce champ est requis
Ce champ est requis
Ce champ est requisAdresse courriel invalide

Ce champ est requis
Please leave this field empty