Le service d’hémodynamie implante deux nouvelles endoprothèses

30 avril 2021

Premières médicales à l’Institut de Cardiologie de Montréal

L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) est fier d’annoncer que l’équipe d’hémodynamie a implanté de nouvelles endoprothèses pharmacologiques coronariennes chez deux patients : l’une en première canadienne et l’autre en première nord-américaine. Ces dispositifs médicaux, parmi les plus performants en cardiologie, contribuent à réduire le risque de complications et de décès chez les personnes atteintes de la maladie coronarienne.

« L’innovation a toujours été au cœur de nos actions », souligne le Dr Jean-François Tanguay, chef du service d’hémodynamie à l’ICM et professeur titulaire de médecine à l’Université de Montréal. « Dans cet esprit, nous cherchons constamment à offrir à nos patients les plus récentes avancées en médecine cardiovasculaire, comme ces deux nouvelles endoprothèses coronariennes, afin qu’ils puissent jouir d’une meilleure qualité de vie.»

Comprendre la maladie coronarienne

La maladie coronarienne touche les artères cardiaques, soit les vaisseaux qui alimentent le cœur en sang. Elle est souvent causée par l’accumulation de plaques sur les parois intérieures des artères, appelée athérosclérose. Celle-ci rétrécit ou obstrue les artères et réduit la circulation sanguine. Plusieurs facteurs de risque liés aux habitudes de vie comme le tabagisme, l’obésité, le stress et la sédentarité favorisent l’athérosclérose.

Si la maladie coronarienne n’est pas traitée, elle peut entrainer l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde (crise cardiaque), l’insuffisance cardiaque ou la mort subite. Parmi les pistes de traitement, l’angioplastie est souvent recommandée. Cette procédure minimalement invasive consiste à élargir une artère rétrécie en y plaçant une endoprothèse, un petit treillis circulaire en métal aussi appelé « stent » qui libère graduellement une médication. Celle-ci réduit le risque que cette partie du vaisseau rétrécisse à nouveau.

Une première canadienne

Le 14 avril 2021, le Dr Jean-François Tanguay a implanté l’endoprothèse Orsiro de BIOTRONIK pour la première fois au Canada depuis son approbation par Santé Canada le 17 mars dernier. Cette endoprothèse possède la maille la plus mince du marché. Cette particularité permet de traiter de manière plus personnalisée les petits vaisseaux sanguins. Elle présente d’excellents résultats cliniques et favorise la convalescence rapide du patient.

Une première nord-américaine

Le 12 janvier 2021, pour la première fois en Amérique du Nord, le Dr Mohamed Nosair a implanté l’endoprothèse Synergy Megatron de Boston Scientific grâce à une autorisation spéciale de Santé Canada. « Cette endoprothèse a des caractéristiques uniques : une force radiale importante pour supporter les lésions très calcifiées et une expansion significative pour implantation dans des artères de gros calibres», précise Dr Nosair, cardiologue hémodynamicien à l’ICM. Cette endoprothèse a le plus grand diamètre disponible à ce jour pour traiter les artères de tronc commun et ses mailles très robustes permettent de traiter les lésions calcifiées plus résistantes, et offrent au cardiologue une excellente visibilité pour une implantation très précise.

« Depuis sa création, l’Institut de Cardiologie de Montréal se positionne comme un pionnier de la médecine cardiovasculaire, notamment en permettant de nombreuses premières médicales », explique Mélanie La Couture, présidente-directrice générale de l’ICM. « L’implantation de ces deux nouvelles endoprothèses pharmacologiques démontre à nouveau notre engagement à offrir le meilleur de la cardiologie ici, à Montréal. »

À propos de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM)

Fondé en 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal vise constamment les plus hauts standards d’excellence dans le domaine cardiovasculaire par son leadership en recherche clinique et fondamentale, en soins ultraspécialisés, en formation des professionnels et en prévention. Il abrite le plus grand centre de recherche en cardiologie, le plus grand centre de prévention cardiovasculaire ainsi que le plus grand centre de génétique cardiovasculaire au Canada. L’ICM est affilié à l’Université de Montréal et compte plus de 2 000 employés, dont 245 médecins et plus de 85 chercheurs.

Restez à l’affût!

En vous inscrivant à l’infolettre, vous recevrez les dernières nouvelles de la Fondation directement dans votre boîte courriel.

Je veux recevoir l’infolettre de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.

Please leave this field empty