Bienvenue aux coeurs sensibles

Depuis 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal réunit une communauté tissée serrée autour d’un objectif d’envergure : protéger les cœurs sensibles.

Cette communauté est composée de patients courageux, d’experts ambitieux, d’alliés et de contributeurs généreux, dont certains des plus grands philanthropes que le pays ait connus. Plusieurs ont érigé de leurs mains les fondements mêmes de l’Institut, et d’autres le mènent aujourd’hui vers de nouveaux sommets d’excellence.

« Personne ne l’a fait auparavant » : voilà une phrase qui a toujours alimenté l’ardeur des professionnels de cœur de l’Institut. Fidèle à ce principe, celui-ci s’est positionné comme pionnier en médecine cardiovasculaire dès le début, notamment en accueillant la première greffe cardiaque chez un adulte au Canada, réalisée en 1968, puis en devenant le premier établissement de santé canadien reconnu par l’OMS pour ses actions en prévention.

Un feu qui brûle plus fort que jamais

Titulaire de la seule chaire de recherche du Canada en médecine de précision et analyse de données, l’Institut est aujourd’hui doté d’un centre de recherche reconnu mondialement — non seulement à titre de premier établissement consacré exclusivement aux maladies cardiovasculaires, mais aussi en tant que premier centre d’enseignement spécialisé au Canada et plus grand centre de médecine préventive au Québec. 

L’Institut a su bâtir un écosystème unique en son genre, porté par une vision selon laquelle toute percée technologique est au service de la vie humaine, parce que derrière la maladie, il y a d’abord un patient. Et c’est pour lui que l’Institut continue de se battre chaque jour contre la première cause de décès au monde.

Bien entourés

Pour mener cette bataille, l’Institut peut compter sur des alliés de taille.

Ses donateurs et partenaires jouent un rôle clé dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Chaque année, plus de 26 000 de ces grands cœurs sensibles offrent leur soutien à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.

En 2019-2020, 25,7 millions $ ont été amassés puis alloués à l’Institut :

  • 2,4 millions $ en prévention
  • 3,3 millions $ en innovation technologique
  • 0,8 million $ en enseignement
  • 3,4 millions $ dans des projets spéciaux, et
  • 15,6 millions $ en recherche.

Innover, toujours plus

Les contributions de son généreux réseau de collaborateurs et philanthropes sont tout aussi essentielles pour l’Institut de Cardiologie de Montréal que peut l’être un cœur en santé pour un patient. Ce sont elles qui lui permettent de s’orienter vers l’avenir et de continuer à innover.

Innover en faisant avancer les travaux de professionnels et de chercheurs qui conçoivent aujourd’hui la médecine cardiovasculaire de demain.

Innover, également, en participant annuellement à la formation de centaines de stagiaires. En tant que centre hospitalier universitaire, l’Institut en a accueilli près de 700, dont 157 résidents en médecine et 32 fellows.

Innover en améliorant les soins et la prévention, de l’achat d’équipements médicaux de pointe au développement de nouveaux traitements, en passant par une meilleure planification des interventions.

Tout cela pour faire encore plus, encore mieux.

Engagés envers la cause

L’Institut de Cardiologie de Montréal perpétue un héritage de rigueur, de vision et d’innovation — des valeurs rassembleuses qui ont passé le test du temps. Sa grande famille constitue une véritable force collective, et une fierté montréalaise qui brille par son engagement.

Dans les moments difficiles, où il est toujours plus simple de baisser les yeux que de tendre la main, cette communauté se mobilise pour la cause. Elle soutient, donne et déploie des efforts surhumains pour venir en aide aux plus vulnérables et leur offrir des solutions porteuses d’espoir. Elle se montre courageuse. Elle a le cœur sur la main. Elle travaille d’arrache-pied pour faire avancer la médecine cardiovasculaire et sauver toujours plus de vies.

Le futur de la médecine cardiovasculaire, il est ici.

Bienvenue aux cœurs sensibles.