Témoignages

Jean-Pierre Quintin

« J’ai décidé de faire un legs testamentaire à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.  »

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité au monde. Grâce à l’Institut de Cardiologie de Montréal, plus de 68 000 patients suivis annuellement ont retrouvé une meilleure qualité de vie. C’est le cas de monsieur Jean­‑Pierre Quintin.

« L’Institut a sauvé ma vie, et j’en suis grandement reconnaissant. Ce que j’apprécie le plus de cette institution, c’est que les gens se parlent et s’entraident. Le lieu est convivial, à un tel point qu’on oublie que l’on est malade. Je suis suivi par des professionnels dévoués qui ont mon bien-être à cœur. »

Convaincu de l’importance des soins, de la recherche, de l’enseignement, de la prévention, et avec la volonté d’honorer ses valeurs, monsieur Quintin a choisi de prévoir un don testamentaire pour soutenir l’Institut qui a changé sa vie.

« J’ai décidé de faire un legs testamentaire à la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal pour assurer la continuité des projets de tous ceux qui prodiguent des soins exceptionnels aux patients. »

Je donne

Jules Landry

« Je trouve que le don d'actions est facile. Il me permet d’être plus généreux, tout en profitant du retour fiscal. »

Il y a une vingtaine d’années, j’ai eu des pontages à l’Institut. Mon père aussi y avait été suivi pour des problèmes cardiovasculaires. Nous avons toujours été bien reçus et traités lors de nos visites. Les équipes sont extraordinaires et nous donnent toute leur attention. C’est d’ailleurs ce qui m’a amené à faire des dons au départ. Mon soutien est donc comme une petite carte de remerciement pour les soins que j’y ai reçus.

Pour moi, l’Institut, c’est une histoire de famille! J’y suis particulièrement attaché, et c’est une grande fierté de voir sa renommée internationale.

Au cours des dernières années, j’ai découvert le don d’actions, qui offre des avantages fiscaux importants. Je trouve que cette façon de donner est facile : c’est ce qui m’a poussé à désormais faire des dons d’actions plutôt qu’en argent. Ce type de don me permet ainsi d’être plus généreux, tout en profitant du retour fiscal. Tous les gens qui détiennent des actions devraient en profiter! Il suffit d’en parler avec l’équipe de la Fondation pour comprendre tous les avantages du don d’actions.

Je donne

Louise Chandonnet et Leonard Travis

« Pour nous, l’Institut, c’est le ciel! Ils font ce qui est bon pour nous. Les services offerts aux patients sont incroyables. »

Depuis plus de 20 ans, nous sommes suivis à l’Institut par des médecins compétents, consciencieux et à l’écoute. À chaque visite, le personnel nous rassure et s’occupe bien de nous. Quand on sort de notre rendez-vous, on est toujours apaisé. Chaque membre de l’équipe travaille activement pour trouver la meilleure façon de nous soigner. Ils vont au fond des choses pour trouver la solution.

Pour nous, l’Institut, c’est le ciel! Ils font ce qui est bon pour nous. Les services offerts aux patients sont incroyables.

La Fondation de l’Institut joue elle aussi un rôle important dans notre histoire. Elle est là pour nous conseiller, nous guider, et répondre à nos questions. À chaque discussion, on voit à quel point ils sont professionnels, structurés et honnêtes, et que les fonds sont bien gérés.

On reconnait notre chance d’être pris en charge par les meilleurs. C’est pour cela que nous avons choisi de faire un don testamentaire à l’Institut. On sait que notre argent sera bien utilisé.

Tout le monde devrait considérer cette façon de donner pour soutenir une institution sans égal dont la réputation n’est plus à faire.

Je donne

Catherine S.

« Penser au futur et inclure la Fondation dans mes plans, c’est ma façon de dire merci. »

J’ai toujours été très impliquée dans ma communauté. Être présente pour mes proches et ma famille est fondamental. Pour moi, donner, ce n’est pas me priver de quelque chose : c’est faire un geste qui me dépasse.

En tant qu’employée de l’Institut de Cardiologie de Montréal, je suis bien placée pour savoir à quel point notre centre a une importance primordiale pour les Québécois. Je côtoie tous les jours des patients qui ont des problèmes cardiovasculaires, parfois même depuis leur jeunesse, et dont la vie a été teintée par leur condition. Je suis également témoin au quotidien du leadership de nos équipes.

Quand les gens viennent à l’Institut, ils sont soulagés. Ils savent que leur cœur se trouve entre les meilleures mains. À l’Institut, on ne traite pas seulement la maladie, on traite le patient.

Quand mon conjoint et moi avons revu nos assurances vie, j’ai choisi d’ajouter la Fondation aux bénéficiaires de ma police. Cela ne m’a demandé ni effort ni temps, et je sais maintenant qu’à un certain moment, la Fondation de l’Institut recevra un petit quelque chose à mon image.

La vie m’a gâtée : je suis active et en bonne santé. Penser au futur et inclure la Fondation dans mes plans, c’est ma façon de dire merci.

Je donne

Claude Bédard

« Je suis convaincu qu’aider les autres est bon pour le cœur, et que donner rend heureux! »

Monsieur Claude Bédard est un homme de cœur. Dès l’âge de 20 ans, il ouvre sa propre station-service et devient rapidement un homme d’affaires prospère. En 1960, suite à une rencontre avec des spécialistes de l’Institut de Cardiologie de Montréal, il décide d’adopter de nouvelles habitudes de vie. « J’ai intégré trois priorités dans ma vie : marcher tous les matins, m’entraîner au moins trois fois par semaine et manger sainement », déclare M. Bédard. En 1967, il fût même l’un des fondateurs du Centre ÉPIC de l’Institut, maintenant le plus important centre de prévention au Canada.

Malgré des épreuves difficiles auxquelles il a dû faire face, M. Bédard, aujourd’hui âgé de 85 ans, est convaincu qu’aider les autres est bon pour le cœur et que donner rend heureux!

Lorsque son ami notaire lui parle des nombreux avantages fiscaux à effectuer des dons planifiés,  il décide de l’intégrer dans sa façon d’aider la communauté. « Il est primordial pour moi de redonner à l’Institut étant donné l’importance de ce grand centre de cardiologie dans ma vie », souligne M. Bédard. Il est d’autant plus heureux de constater qu’il aide les spécialistes de l’Institut à sauver des vies et à faire des découvertes qui changeront la vie des gens.

Je donne

Vanessa Binette

« Ce sont des petits gestes comme celui-ci qui permettent d’aider les institutions à soigner ceux qu’on aime et améliorer leur qualité de vie. »

L’an dernier, j’ai décidé de m’impliquer activement pour la cause des maladies cardiovasculaires. C’est pour un être cher à mon cœur que je participe au programme Active-toi avec coeur et amasse des fonds pour la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal. Mon grand-père est malheureusement atteint d’une maladie cardiovasculaire depuis plusieurs années, et c’est à l’Institut qu’il reçoit ses traitements.

Ce sont des petits gestes comme celui-ci qui permettent d’aider les institutions à soigner ceux qu’on aime et améliorer leur qualité de vie.

En courant, je souhaite remercier à ma façon les équipes soignantes qui aident mon grand-père tous les jours afin de traiter sa maladie. Je considère mon grand-père, aujourd’hui âgé de 82 ans, comme un miraculé, en partie grâce au soutien et aux bons soins qu’il a la chance de recevoir.

 

Organisez une collecte de fonds

Flavie Lapointe

« Je suis fière de pouvoir m’adonner à la course tout en soutenant l’Institut qui a sauvé la vie de plusieurs membres de ma famille. »

Au cours des cinq dernières années, j’ai été touchée au cœur par des épreuves vécues par ma mère et ma tante qui ont toutes deux eu un triple pontage. À la suite de ces événements, j’ai décidé, tout comme ma famille, de mettre l’activité physique au centre de mes priorités. Je m’implique maintenant grâce à la course, et amasse des fonds pour la cause de la santé cardiovasculaire par le biais du programme Active-toi avec coeur de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal. Ma mère est quant à elle devenue membre du Centre ÉPIC.

J’aime le bien-être que la course me procure, et me réjouit de pouvoir courir sous les yeux de ma famille qui m’encourage. Je suis particulièrement fière de pouvoir m’adonner à l’une de mes activités favorites tout en soutenant l’Institut qui a sauvé la vie de plusieurs membres de ma famille.

Active-toi avec coeur est une belle façon d’encourager la pratique sportive, donc la prévention des maladies cardiovasculaires, tout en bénéficiant à l’Institut qui soigne les gens près de notre cœur.

Organisez une collecte de fonds

Yoann Dassin

« Je crois fermement à l’impact positif que Active-toi avec coeur et la Fondation peuvent avoir sur notre société. »

Je cours pour mon père. Il y a cinq ans, il a perdu définitivement l’usage de ses jambes et de la parole à la suite d’un AVC agressif. À travers le programme Active-toi avec coeur, j’ai trouvé le moyen de soutenir la santé cardiovasculaire en l’honneur de mon père, et de tous ceux qui sont touchés de près ou de loin par la cause.

Avec davantage de sensibilisation et de prévention, je souhaite qu’il y ait moins de cas comme celui de mon père.

Cette année, je m’implique pour la première fois au sein de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal en courant pour le cœur. Je trouve fantastique que ce programme encourage les gens à garder la forme et à se dépasser tout en se mobilisant pour la cause. Je crois fermement à l’impact positif que Active-toi avec coeur et la Fondation peuvent avoir sur notre société. Grâce à ma collecte de fonds et aux différentes courses auxquelles je prendrai part, j’espère pouvoir apporter ma pierre à l’édifice. À ma façon, je sensibilise ainsi un maximum de personnes au risque d’AVC.

Organisez une collecte de fonds